Rencontre avec Gaëlle et Sandy, l'équipage #134 du Rallye Aïcha des Gazelles - Groupe Solano
Loading...

Rencontre avec Gaëlle et Sandy, l’équipage #134 du Rallye Aïcha des Gazelles

Chaque année le Rallye Aïcha des Gazelles qui a lieu au Maroc est l’unique Rallye-Raid 100% féminin. Depuis 31 ans maintenant que le rallye existe, les différents équipages doivent rallier plusieurs balises dans l’ordre, sans limite de vitesse, sans GPS. Le tout en parcourant la plus courte distance possible.

Cette année, le Groupe Solano a eu le privilège d’accompagner Gaëlle et Sandy pour l’édition 2022, collaboratrices Solano. Sandy Barry, la brune, 30 ans, chargée de recrutement et Gaëlle Navarro, la blonde, 34 ans, responsable d’agence à Solano d’Aix-en-Provence.

Différentes dans leurs caractères mais complémentaires au quotidien, leurs collaborateurs et collaboratrices les décrivent comme étant : énergiques, battantes, souriantes et déterminées.

Quand on leur demande pourquoi avoir voulu participer au Rallye des Gazelles, Gaëlle et Sandy sont unanimes : « Pour le fun et vivre une expérience unique ! C’est avant tout du partage, de la solidarité et du surpassement de soi. C’est une expérience pleine de découvertes avec une culture et de nombreux paysages magnifiques. » Un enrichissement qui passe aussi par des rencontres avec des femmes de tout âge et de divers milieux.

Pour participer à ce rallye, les équipes doivent passer par le sponsoring. « Nous avons eu la chance que notre employeur Solano s’occupe de tout. Lorsque nous avons échangé avec les autres participantes, le plus dur pour elles étaient la recherche de sponsors. »

Avant de démarrer le rallye, les équipes doivent se préparer à la conduite et à la navigation. « Nous avons eu une formation de navigation de 48h à Avignon ainsi qu’une formation de pilotage et mécanique à Biarritz afin d’être prêtes pour la course et l’orientation. » En plus de ces formations, Gaëlle et Sandy ont eu la chance d’avoir le soutien d’un de leurs clients : « Quand nous avons annoncé à nos clients notre participation au Rallye des Gazelles, l’un d’entre eux, qui est coach sportif, nous a proposé de suivre tout un programme afin de nous préparer à cette aventure ».

Malgré une préparation digne des plus grands sportifs de rallye, Gaëlle et Sandy ont quand même eu quelques appréhensions à l’approche de l’événement : « Nous ne savions pas à quoi nous attendre. Ni comment l’aventure allait se dérouler. Nous partions vers l’inconnu ! Que ce soit pour le rallye ou pour le Maroc. »

Faire l’aventure du Rallye des Gazelles, c’est aussi faire des sacrifices. « Nous avions une petite appréhension de quitter nos familles et de vivre sans notre confort quotidien. » Il est important de rappeler, que les deux lieues de vie durant tout le rallye sont la tente et la voiture, et tout cela sans téléphone portable…

Samedi 19 mars, c’est le grand départ pour le Maroc ! Nos gazelles partent de Nice, direction Tanger. Une fois les vérifications techniques et administratives faites, la toute première étape du Rallye Aïcha des Gazelles 2022 débute. Il s’agit du traditionnel prologue.

Le prologue est une mise en pratique des derniers mois dédiés aux préparatifs. Cette étape qui n’a pas de conséquence sur le classement est l’occasion de se familiariser avec les cartes, les prises de cap et le terrain. « Le prologue a été très compliqué pour nous ! Entre la tempête de sable, la carte qui s’envole, sans savoir où nous étions pour rentrer ou notre premier tanquage dans une dunette… » ; « Nous avions l’impression d’être seules au monde en se disant que ça allait durer 9 jours… Heureusement la légende dit vraie : le prologue sert à ça, nous préparer pour les prochaines étapes. Nous nous en sommes mieux sorties sur les étapes suivantes. »

Après cette mise en condition, s’en suivait 6 étapes dont 2 étapes marathons, le tout à travers les plus beaux paysages du sud marocain. Pour l’édition 2022, c’est près de 190 équipages qui se sont engagés dans l’aventure sur 10 parcours différents pour l’épreuve d’orientation la plus rude du monde et sur plus de 1000 kilomètres.

Il est clair que Gaëlle et Sandy ressortent de cette aventure avec de nombreux souvenirs… Plus ou moins bons : « Notre pire souvenir était clairement le prologue. Après cette première épreuve, nous sommes reparties le lendemain matin en pleurant, ne sachant pas si nous allions revivre le même scénario. Les trois tempêtes de sables ont été très compliquées à gérer. Pour continuer nos mésaventures nous avons découvert que notre matelas avait crevé au bout de la deuxième nuit. Nous avons alterner pour dormir par terre un jour sur deux… »

Mais nos Gazelles ne se sont pas découragées : « Ce qui a été le plus important pour nous, c’est notre binôme et notre entente sur toute la durée du rallye. » Et si c’était à refaire, pour Gaëlle et Sandy, c’est un grand oui ! « Mais on veut se reposer deux, trois ans avant. »

Un dernier mot pour celles qui nous lisent et qui hésitent encore à se lancer dans l’aventure ?
Allez-y et lancez-vous.
C’est une expérience qui vaut le coup d’être vécue, difficile à raconter elle se vit …
Si vous aimez vous surpasser, découvrir des nouveaux paysages, l’adrénaline et la rencontre d’autres gazelles avec qui vous allez partager tout ça : inscrivez vous.
Vous ne le regretterez pas !

Enfin, découvrez Gaëlle et Sandy qui se sont prêtées au jeu du Fast & Curious à la Konbini :

Les derniers articles

Réglementation FCO : Solano fait le point avec vous

Interview de Stéphane Lallement, Formateur chez Solano.

Parrainez vos proches et gagnez 60 euros de chèques cadeaux !